Comment éviter de faire de la rétention d’eau ?

La rétention d’eau est l’accumulation d’eau dans le corps. Cela se traduit par des gonflements, car le corps n’est pas en mesure d’éliminer l’eau en excès des tissus.

La rétention d’eau chronique est plus fréquente chez les femmes en raison des fluctuations hormonales pendant les menstruations.

Les femmes enceintes sont particulièrement exposées, car elles sécrètent de la progestérone, qui exerce une pression mécanique sur les veines décollées de l’utérus et bloque le flux sanguin.

Boire pour éviter la rétention d’eau

Le premier conseil pour éliminer l’eau du corps est d’augmenter sa consommation d’eau ! », ce qui peut sembler illogique. En réalité, le corps stocke de l’eau parce qu’il en a besoin pour diluer les concentrations élevées de sodium. Par conséquent, boire beaucoup d’eau peut améliorer l’élimination du sodium. Buvez de l’eau naturelle à faible teneur en sel et évitez l’eau gazeuse.

N’ayez pas peur d’augmenter considérablement votre consommation d’eau : Vous pouvez boire plus de trois litres d’eau par jour. L’augmentation du nombre de passages aux toilettes contribue naturellement à éliminer l’excès de sodium de l’organisme.

Les infusions aux propriétés diurétiques (pissenlit, ortie…) sont également souvent utilisées pour lutter contre la rétention d’eau. Elles contribuent à extraire l’eau du corps et augmentent indirectement la soif. D’autre part, les boissons déshydratantes comme le café et l’alcool doivent être évitées.

Le rôle de l’alimentation sur la rétention d’eau

Quand on souhaite éviter de faire de la rétention d’eau, il faut déjà avoir une bonne alimentation.

L’impact du sel sur la rétention d’eau

Une consommation excessive de sodium est une conséquence directe d’une alimentation trop riche en sel. La solution est simple : réduisez considérablement votre consommation de sel. Évitez le sel et les aliments semi-transformés et autres aliments transformés industriellement, qui contiennent souvent trop de sel et favorisent ou encouragent la rétention d’eau.

À lire sur ce thème :  Quelques conseils pour choisir son clavier de PC Gamer

Les autres micronutriments ont aussi un rôle important

Le sodium n’est pas le seul micronutriment. Une carence en potassium et en vitamine B6 peut également contribuer à la rétention d’eau.


La vitamine B6

La vitamine B6 se trouve dans la viande, le poisson, les légumineuses comme les haricots et les lentilles, les céréales complètes et les bananes et est facilement disponible dans l’alimentation.

Le potassium

Le potassium est un minéral essentiel, mais il fait souvent défaut dans l’alimentation moderne. Il agit en combinaison avec le sodium, et le rapport sodium/potassium est généralement décalé en faveur du sodium. Le potassium se trouve dans les fruits (bananes), les légumes (tomates, blettes), les légumes-racines et les légumineuses.

Le chlorure de potassium (KCl) peut être utilisé à la place du sel de cuisine (chlorure de sodium (NaCl)) en l’absence de contre-indications médicales.

Le rôle de l’insuline dans la rétention de liquide

Lorsque l’insuline est sécrétée en trop grande quantité après la consommation d’aliments présentant un taux de glycémie élevé, la rétention d’eau s’accroît. C’est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles les aliments à index glycémique élevé, comme le sucre et les céréales raffinées, devraient être évités.

Éviter le gluten pour limiter la rétention d’eau

L’alimentation occidentale moderne est riche en gluten. Tous les produits contenant des grains comme le blé, l’orge, le seigle, l’épeautre et le blé kamut contiennent cette protéine. Les aliments fabriqués à partir de la farine de ces céréales sont également naturellement concernés.
Une grande partie de la population est sensible au gluten, souvent sans le savoir. Une mauvaise digestion du gluten entraîne des inflammations qui s’accompagnent souvent d’une rétention de liquide. Essayez de suivre un régime sans gluten pendant quelques mois.

À lire sur ce thème :  4 astuces pour séduire une femme à Marseille

D’autres habitudes à adopter pour favoriser la bonne circulation des liquides

Outre ces conseils alimentaires, il y a d’autres choses à prendre en compte. Il faut favoriser le drainage et la circulation.
La rétention de liquide étant associée à une accumulation d’eau dans les tissus, favoriser la circulation sanguine et lymphatique peut contribuer à éliminer la rétention de liquide. Pensez donc à faire de l’exercice, par exemple du renforcement musculaire, régulièrement. Les contractions musculaires répétées stimulent non seulement la circulation sanguine, mais agissent également comme une pompe qui favorise le drainage lymphatique.

La rétention d’eau est un problème répandu que l’on peut facilement résoudre avec de bonnes habitudes. Appliquez ces conseils pour réussir à vous sentir mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.